​Luc Tardif lance « Entre les deux »


Grosses Coques, Nouvelle-Écosse, le 20 janvier 2015 – Près de quatre ans après la sortie de son deuxième album, « Et sans aucune raison apparente »(Album francophone de l’année 2011 à  Nova Scotia Music Week et en nomination dans la même catégorie au Gala des ECMA 2012) ,  Luc Tardif, originaire de Sept-Iles au Québec mais vivant en Nouvelle-Écosse depuis 16 ans, lance « Entre les deux », un mini EP de deux chansons incluant la chanson titre (une pièce inédite) et « Le troisième quinze », une chanson de son premier album, « Kilogrammes, reason, sexe, taekwondo et amour »(nommé au Gala des ECMA 2005), à laquelle il a redonné une nouvelle vie.
C’est entouré de Jérôme Hébert (Alexandre Désilets) à la guitare et à la basse, Steve Caron (Radio Radio) à la batterie, Gabrielle Girard-Charest (Groenland) au violoncelle, Bernadette Fortin (Grouyan Gombo)au violon, Guillaume Larouche au saxophone et à la flûte traversière, Josiane Rouette (Radio Radio) à la trompette et Yves Marchand (Zébulon) au piano que Luc a enregistré ces deux chansons, naviguant entre les ambiances feutrées et les moments plus intenses.  « J’ai toujours rêvé de faire un album avec de gros arrangements, avec des cordes, des cuivres, des harmonies vocales et plus encore. Ce type d’album coûte cependant très cher mais le format mini EP me permet d’emprunter cette voie » de dire Luc, « Je pense que ce sont deux chansons à écouter le soir en voiture lorsqu’il pleut ou avec des écouteurs, une tasse de thé et l’éclairage d’une lampe. »
Le premier extrait, « Entre les deux », est une pièce qui a été écrite entre la Nouvelle-Écosse et le Maroc et qui parle d’un moment heureux entre deux moments qui le sont un peu moins. Le troisième quinze est une chanson qui date de 2001 et qui est toujours une des favorites parmi le répertoire de Luc.
 

Leave a comment

    Add comment